Sur Rendez-Vous

Du lundi au vendredi 9h30 à 16h30

Aide juridique acceptée

1-581-994-3491

Au sommet de l’intégrité et de l’excellence

Protection de la jeunesse -mesures applicables pour faire cesser la situationde compromission

28 Juin 2018 / 0 commentaire(s) / mots clés : protection jeunesse, Leblanc avocate

Au contraire de plusieurs croyances populaires, les mesures appliquées lors que la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) est dans la vie d’une famille, n’ont jamais comme objectif de retirer l’enfant de sa famille.

Les mesures peuvent être de plusieurs types par exemple un suivi social, se soumettre à des tests aléatoires de dépistage de drogue, ordonner des soins de santé pour un enfant, recommander de suivre différents programmes pour l’enfant ou ses parents, recevoir aide, conseil et assistance d’intervenants sociaux, bref tout ce qui peut être mis de l’avant pour faire cesser la situation qui compromet la sécurité et le développement de l’enfant.

Il ne faut jamais perdre de vue que l’objectif ULTIME et principal de la Loi sur la protection de la jeunesse (LPJ) est que les parents et les enfants puissent retourner à leur vie familiale sans l’intervention de la DPJ.

Ce n’est qu’exceptionnellement que le retrait d’un enfant d’avec sa famille sera ordonné.

L’intérêt de l’enfant est au cœur du droit de la jeunesse, peu importe le dossier, le bien-être de l’enfant surpasse celui de tous.

Leblanc avocate représente de nombreux clients en droit de la jeunesse. Nous vous invitons à nous contacter pour tous besoins que vous soyez, un enfant, un adolescent, une famille, un père, une mère, une famille d’accueil, une banque mixte, des grands-parents ou une personne significative.

Auteur : Amélie Bouchard, technicienne juridique

Partagez cet article

Répondre

Se joindre à la discussion ?

Captcha Recharger l'image